Animateurs

Louis

C’est dans les extrêmes que l’on trouve le juste milieu. C’est avec cette phrase que l’on peut le mieux expliquer les préférences cinématographiques de Louis. Entre les explorations de la folie de Lars Von Trier haute en métaphores et en images, la verve acéré des Frères Cohen et les explosions créatives de Justin Lin, il ne reste pas mal que The Notebook et Titanic que Louis refuse à ce jour de voir.

Sous son air jovial et bon enfant, se cache un critique acerbe et acide qui n’hésite pas à pourfendre les films surfait, les clichés surannés et les structures narratives pauvres. Armé de son calepin et d’une connexion internet, c’est pendant des heures qu’il peut défendre ses opinions et ses pensées. Quand il n’est pas au cinéma, on peut le trouver à la maison à jouer à des jeux vidéos, avec des amis à participer à des jeux de sociétés ou dans les sentiers de randonnées en train de profiter de la nature.


Mélina

Mélina baigne dans le milieu artistique depuis son tout jeune âge. Ayant touché à de nombreuses formes d’art et d’expression, elle a développé une très grande sensibilité. Il n’est pas rare de la voir verser une larme d’émotion lorsque l’intensité d’une oeuvre est au rendez-vous. Son parcours en musique l’ammène à toujours porter une attention particulière à la musique et à l’ambiance sonore d’une production. Elle s’intéresse beaucoup à la psychologie et considère que la cohérence psychologique des personnages est un élément clé d’un bon film.

Mélina fait la différence entre les différentes motivations derrière chaque film, et adapte ses critiques en conséquence. Elle rejette la critique prétentieuse qui affirme que certains genre de films valent plus que d’autres. Pour elle, toutes les raisons sont bonnes pour aller au cinéma!

Deux oeuvres pour réprésenter Mélina: Grey’s Anatomy et Harry Potter. Pour l’immersion et l’humour dans Harry Potter; pour le réalisme, l’innovation et la cohérence psychologique des personnages dans Grey’s Anatomy. Mélina est passionnée de séries télévisées,
qu’elle n’hésite pas à revoir (trop) souvent!

 


Jim

Vieille âme ou né à la mauvaise époque, Jim a grandi avec des films et séries télévisées des années 60. Après une dizaine d’années dans le domaine des médias, il retourne sur les bancs d’école pour apprendre la science derrière le cinéma et en faire un métier. Il s’intéresse principalement à la réalisation et à la scénarisation. L’esprit vif, il aime faire des blagues et des jeux de mots qui peuvent gêner ses collègues.

Sa critique n’est généralement pas trop agressive mais il déteste les clichés ou les raccourcis scénaristique ou les films élitistes trop inaccessibles. Il a une préférence pour la comédie française, les films de guerre et la science-fiction. Contrairement à Louis, Jim ne peut résister à revoir un classique des années 50 ou 60 car il trouve dans les vieux films une pureté disparue. Son film favoris est Cloud Atlas mais il aime en secret La moitié gauche du frigo de Philippe Falardeau.